DSSmith_Environment_Banner.jpg

Que fait DS Smith pour lutter contre le changement climatique ?

De très nombreux risques peuvent affecter DS Smith, ses actifs et ses employés, mais aussi son environnement et ses parties prenantes. Le changement climatique en fait partie. Il s'agit de l'un des plus grands enjeux mondiaux de ce siècle.

DS Smith poursuit sa croissance par le biais d'acquisitions tout en continuant à s'engager en faveur de la réduction des émissions liées à ses processus de production afin d'atténuer l'impact environnemental de ses activités.

Plus tôt cette année, nous avons pu annoncer que DS Smith avait dépassé l'objectif fixé pour 2020 en matière d'émissions, avec quatre ans d'avance sur le calendrier fixé. D'excellents progrès ont par ailleurs d'ores et déjà été accomplis dans la réalisation du nouvel objectif à l'horizon 2030 : 30 % de réduction des émissions de CO2 par tonne produite. Pour 2017, nous avons enregistré les chiffres suivants :

  • 6,7 % de réduction des émissions de CO2 par tonne produite - ce qui équivaut à retirer environ 15 500 voitures par an des routes
  • 79 sites de fabrication sur 198 ont réduit leurs émissions de carbone (comparaison fiable d'une année sur l'autre)

Des rapports transparents

DS Smith continue à s'engager en faveur de la transparence sur ses performances en matière d'émissions. Ainsi, nous publions nos propres rapports, mais les soumettons également à des évaluations externes réputées fiables. En 2017, DS Smith a obtenu la note B du CDP dans la catégorie « changement climatique ».

Cela profite non seulement à notre entreprise mais se traduit également par une réduction des émissions dans les chaînes logistiques de nos clients. Nous les aidons ainsi à remplir leurs propres objectifs.

Stratégie énergétique

L'énergie est une source significative d'émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Pour remplir le nouvel objectif fixé en la matière, DS Smith doit continuer à optimiser son efficacité énergétique et à privilégier des combustibles alternatifs – les deux principaux axes de notre stratégie interne en matière d'énergie et d'émissions de carbone.   

La généralisation de l'éclairage à LED est le plus vaste programme de transformation entrepris à l'échelle du groupe DS Smith et une initiative majeure pour l'efficacité énergétique. L'objectif est d'achever la transition sur la majorité des sites industriels d'ici la fin de l'exercice 2017-2018.  Les LED consomment jusqu'à 80 % d'électricité en moins par rapport aux solutions d'éclairage classiques. Le potentiel de réduction de la consommation d'énergie est l'équivalent de la consommation de 12 sites de production d'emballages, soit une économie de 18 360 tonnes de CO2 par an.  

Ian - citation

« Nous avons eu des retours positifs des opérateurs machines quant à l'amélioration de l'éclairage, des techniciens de maintenance quant à  la diminution des besoins d'entretien, mais aussi du service financier, qui rapporte une baisse des factures d'électricité. » 

La production combinée de chaleur et d'électricité est par ailleurs un formidable atout supplémentaire pour nos papeteries. Elles utilisent des turbines à vapeur et à gaz pour produire de la chaleur et de l'énergie. En 2016, les papeteries de DS Smith ont réinjecté 852 GWh d'énergie dans le réseau électrique – une quantité suffisante pour alimenter près de 200 000 foyers par an au Royaume-Uni.

L'avenir de la stratégie climatique de DS Smith

DS Smith continue à investir dans de nouvelles technologies et à les déployer pour améliorer son efficacité, réduire ses coûts et s'approcher de son objectif en matière d'émissions. Un projet pilote de deux micro-installations de production combinée de chaleur et d'électricité est actuellement mené sur deux sites de la Division Packaging.

« Le principal avantage de la production d'énergie sur site réside dans le fait que le courant électrique est produit à proximité du point de consommation. Cela permet de minimiser les pertes de distribution d'électricité sur le réseau et d'éviter les coûts associés », explique Martin Mead, Responsable de l'efficacité énergétique. « La production de notre propre électricité et la possibilité d'injecter l'excédent dans le réseau national est une opportunité qui mérite d'être examinée. Cette solution peut également permettre de réduire les tensions sur un réseau de distribution déjà mis à rude épreuve. Cela implique néanmoins des investissements substantiels à court terme pour s'adapter à la généralisation des énergies renouvelables.

Dans certaines configurations, les installations de production combinée de chaleur et d'électricité peuvent utiliser la biomasse ou du biogaz. La production d'électricité et de chaleur à partir de ressources neutres en termes d'empreinte carbone se traduit par une réduction accrue des émissions de CO2. »

Notre usine de moulage de plastique par injection de Karlovac (Croatie), a par ailleurs récemment signé un contrat avec HEP, un distributeur d'électricité local, portant sur les énergies renouvelables. Ce contrat pourrait réduire les émissions totales de CO2 du site de 92 %.

Beaucoup de nos clients s'engagent de façon décisive en faveur de la réduction de l'empreinte carbone de leurs process logistiques. Les entreprises montrent la voie au niveau international en ce qui concerne l'action politique à mener pour lutter contre le changement climatique. À quoi peut ressembler l'avenir ?

DS Smith a constitué un groupe de réflexion dédié pour analyser les tendances actuelles – cliquez ici pour regarder nos simulations d'avenir.